dimanche 31 décembre 2017

En attendant Bojangles ~ Olivier Bourdeaut

Résumé:
Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur «Mr. Bojangles» de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Chez eux, il n'y a de place que pour le plaisir, la fantaisie et les amis.

Celle qui donne le ton, qui mène le bal, c'est la mère, feu follet imprévisible et extravagant. C'est elle qui a adopté le quatrième membre de la famille, Mlle Superfétatoire, un grand oiseau exotique qui déambule dans l'appartement. C'est elle qui n'a de cesse de les entraîner dans un tourbillon de poésie et de chimères.

Un jour, pourtant, elle va trop loin. Et père et fils feront tout pour éviter l'inéluctable, pour que la fête continue, coûte que coûte.

L'amour fou n'a jamais si bien porté son nom.

Mon avis:
Ce livre est une lecture scolaire. A première vue, je trouvais qu'il avait l'air très intéressant et vraiment originale. Je me suis empressé d'aller écouter la chanson "Mr Bojangles" de Nina Simone, qui nous donne le ton du roman et qui le berce du début jusqu'à la fin. 🎶

En débutant ce roman, durant les 50 premières pages, je l'ai vraiment trouvé bizarre. Il y a originalité et bizarrerie et là, ce n'était pas vraiment de l'originalité. Plus on avance dans le roman, plus on "s'immerge" dedans et on commence à l'apprécier de plus en plus car on comprend où l'auteur veut en venir. Les personnages sont tous très différents et tous des "originaux" 😂. La mère est la pire (on comprend après que son originalité, c'est plus de la folie..). 

On alterne entre différents chapitres: certains sont racontés par le fils qui nous montre vraiment tout sans jugement (il trouve ça normal, comme il a grandit dedans) et les points de vue du père. Un père qui n'est pas tout à fait "dupe", car il a beau essayé de se convaincre que tout va bien et tout est normal, il comprend qu'il y a quelque chose qui ne va pas chez sa femme 👩. C'est très intéressant de voir les différents points de vue.

L'auteur a une plume vraiment très poétique et elle rajoute un véritable plus au roman. De plus, le roman est vraiment d'une originalité rare, un peu comme du surréalisme. Personnellement, passé la première moitié, je ne pouvais plus lacher le roman car on est véritablement embarqué par cette danse. Il n'est pas long du tout (160 pages) donc il se lit vraiment très rapidement, je dirai même que cette danse se lit très rapidement. 👯

Par contre, l'auteur commence le livre avec une petite note où il nous dit que ce livre est une "autobiographie avec quelques mensonges" (en résumé aha, je n'ai pas le livre pour remettre la phrase exacte) mais, après quelques recherches, je peux vous dire que l'auteur assure que ce livre n'a absolument rien d'autobiographique. Bien-sûr, je ne lui souhaite pas la même vie qu'au petit garçon de l'histoire, mais j'avais vraiment l'impression que l'auteur nous livrait très poétiquement la maladie de sa mère. Ce n'est pas un point négatif bien-entendu, je ne vais quand même pas reprocher à l'auteur d'inventer sa propre histoire!

Ce livre est un magnifique roman sur la folie, écrit avec énormément de poésie. La fin est juste magnifique et m'a vraiment scotchée, c'est vraiment grâce à elle que je peux dire que ce roman est d'une très grande qualité. Je vous le conseille vraiment, même si le début est un peu bizarre (il faut s'accrocher) car il vaut le coup! 😀

Ma note: 15/20 Un livre très court et très poétique 💭

Aucun commentaire:

Publier un commentaire