dimanche 8 octobre 2017

Au bonheur des Dames ~ Emile Zola

Résumé:
Octave Mouret affole les femmes de désir. Son grand magasin parisien, Au Bonheur des Dames, est un paradis pour les sens. Les tissus s'amoncellent, éblouissants, délicats, de faille ou de soie. Tout ce qu'une femme peut acheter en 1883, Octave Mouret le vend, avec des techniques révolutionnaires. Le succès est immense. Mais ce bazar est une catastrophe pour le quartier, les petits commerces meurent, les spéculations immobilières se multiplient. Et le personnel connaît une vie d'enfer. Denise échoue de Valognes dans cette fournaise, démunie mais tenace. Zola fait de la jeune fille et de son puissant patron amoureux d'elle le symbole du modernisme et des crises qu'il suscite. Zola plonge le lecteur dans un bain de foule érotique. Personne ne pourra plus entrer dans un grand magasin sans ressentir ce que Zola raconte avec génie : les fourmillements de la vie.

Mon avis:
Pour le cours de français, j'ai dû lire un roman de Zola au choix entre "Au bonheur des dames" et "Germinal". J'ai choisi de lire "Au bonheur des dames" (comme vous vous en doutez aha, sinon ma critique ne porterait pas sur celui-ci) car il m'attirait plus, c'est une thématique (les grands magasins) que j'aime beaucoup et j'avais très envie de voir leur naissance. 👶

Denise, une jeune fille de la campagne, échoue dans la grande capitale française pour trouver un travail, pour nourrir ses frères et elle-même. Elle débarque chez son oncle, propriétaire d'une petite boutique qui ne peut pas la prendre comme vendeuse : il n'y a aucun travail pour elle. Elle tente donc sa chance au grand magasin d'en face dont le propriétaire est Octave Mouret, un homme dont le seul but est de mener les femmes "à la baguette" avec tous ses vêtements et autres qu'il propose. Denise est engagé et c'est le début d'une aventure horrible, au début en tout cas, pour elle, mais elle est obligé d'y rester si elle veut survivre... On suit donc Denise mais pas que, à travers son regard, on comprend tout l'essor des grands magasins et bien sûr, le déclin des petites boutiques... 👎

Par où commencer ma critique? Les personnages. J'ai beaucoup aimé les différentes personnes que ce soit Denise, dont j'ai bien aimé la façon de penser, Pauline, sa seule "amie", et même Octave Mouret, qu'on découvre au fur et à mesure du roman. Je ne me suis pas réellement attaché aux personnages mais ils ne servent pas à cela, les personnages sont juste là pour évoluer dans un décor qui a toute son importance. Les personnages sont, par contre, tous choisi pour une raison et ils ont tous leur utilité. 👪

En ce qui concerne la plume du grand Zola, je l'ai beaucoup apprécié pour beaucoup de raisons: elle est très fluide et facile à lire (je n'ai eu aucun mal à lire le livre, je l'ai lu comme si c'était un roman du 21e siècle..) mais elle reste très jolie. Par contre, on lui reproche un trop grand nombre de description... Pour ça, je suis partagée car au début, ça ne me dérangeait pas du tout mais vers la fin, ça devient un peu lassant d'avoir toujours les descriptions de chaque tissu.. Au bout de 500 pages, ça devient peut-être un peu trop aha. Enfin, sa plume faisait très très bien ressortir ce qu'il voulait évoquer (par exemple, l'abondance de tissus et d'objet est tellement bien décrite!!) 💥

J'ai beaucoup aimé découvrir cette face de l'histoire (pas si éloigné en somme) et j'ai trouvé ce roman très intéressant. On retrouve vraiment une réelle opposition entre le côté des grandes boutiques et les petits magasins et on a le ressenti de chaque côté. Il y a une réelle évolution super intéressante des grands magasins et on découvre tout ce qui a été mis en place au fur et à mesure. En plus, il y a des relations très intéressantes (il faut toujours une histoire d'amour dans un roman pour moi ahaha) et ça a donné un peu plus de vivant au récit. 💘

Pour conclure, c'est une très très belle "découverte" (peut-on parler de découverte pour un si grand auteur? Ahaha) pour ce livre qui se lit très facilement. J'ai beaucoup aimé les différentes histoires et la plume de Zola, ça m'a réellement donné envie de lire, par moi même, d'autres Zola comme par exemple "Germinal" ou "Nana". Je vous le recommande réellement! 💫

Ma note: 16/20 Très contente d'avoir découvert ce grand classique. A lire!!! 😁

dimanche 3 septembre 2017

A tout jamais ~ Nicholas Sparks

Résumé:
Chaque mois d’avril, Landon Carter est assailli par les souvenirs de sa dernière année de lycée. C’était en 1958, dans la petite ville de Beaufort, en Caroline du Nord. Fils de bonne famille, il aimait retrouver ses amis en classe, inviter ses jolies camarades, faire le mur de temps en temps, et se moquer de la fille du pasteur : avec sa bible, son éternel chignon et son dévouement sans faille qui plaisait tant aux grandes personnes , Jamie Sullivan avait le don de l’agacer. Pour le bal du lycée, Landon, qui se retrouve sans cavalière, est contraint de l’inviter. Elle le prévient : « D’accord, mais promets-moi de ne pas tomber amoureux de moi. » La vie en décide autrement : entre les deux jeunes gens, c’est le coup de foudre. Mais...


Mon avis:
Après un ou plusieurs essais (oui, je ne m'en rappelle plus très bien aha) avec Nicholas Sparks qui se sont avérés décevants, j'ai tout de même décidé de retenter l'expérience puisque Nicholas Sparks est quand même un auteur apprécié en général par la critique et qui (je ne sais pas pourquoi) me fait penser à Musso et Levy. 😭 Et puis, on peut le dire, la couverture est juste magnifiqueeeee!

Et, jackpot, je suis tombé sur le bon. Déjà, rien que par le résumé, on s'attend à une histoire plutôt mignonne et en même temps un peu triste. J'ai enlevé une partie du résumé que j'ai trouvé sur internet car il révélait tout, et on n'apprend que la nouvelle assez tard dans le récit donc ça aurait carrément été du spoil. 😥

Les personnages sont vraiment très mignons. Landon est un peu le "bad-boy gentil", qui fait un peu des bétises mais rien de méchant. Jamie, par contre, est la fille du pasteur et voit le bien partout. Ils sont carrément opposés mais Landon est contraint de l'inviter au bal car, sans cavalière, c'était elle ou sa mère. Et depuis ce moment, Landon ne comprend pas ce qu'il se passe mais il souhaite toujours la revoir... 😍

Dans ce roman, on retrouve plusieurs ingrédients que j'ai adoré: beaucoup d'humour (j'ai ri plusieurs fois) mais une histoire sérieuse, parfois très triste et plutôt réaliste, une originalité et une plume très jolie de la part de Nicholas Sparks. Aussi, le cadre temporel est sublime puisque le narrateur raconte une histoire qui lui est arrivé en 1958 et en Caroline du Sud, ce que personnellement j'adore! J'aime beaucoup les histoires un peu du passé et qui se passe loin d'ici aha. Je m'imaginais plusieurs scènes très facilement.  😋

Par contre, ce roman est vraiment court (à peine 200 pages) donc je l'ai dévoré très vite. Toute l'histoire nous est conté un peu "d'une traite" donc on ne souhaite pas reposer le livre. Je le trouve idéal pour lire sur un transat en vacances (si vous n'avez pas peur de pleurer ahaha). Il est triste, c'est vrai, un peu bouleversant mais vous n'allez pas non plus pleurer toutes les larmes de votre corps.  😢

La fin est vraiment, particulièrement mignonne et je ne m'y attendais pas du tout. J'ai beaucoup aimé ce passage et il restera dans ma mémoire pour longtemps. J'ai vu que ce roman a été adapté en film et j'aimerai beaucoup voir l'adaptation qui, de plus, me semble vraiment pas mal d'après les avis. 😻

Je vous recommande ce livre car, j'ai enfin trouvé un bon Nicholas Sparks. Tous les ingrédients sont réunis: une belle histoire d'amour, toute mignonne, un peu (beaucoup) triste dans un très beau cadre et il se lit plutôt vite donc n'hésitez pas à le lire. Grâce à ce livre, je tenterai bien sur d'autre Nicholas Sparks pour continuer le plaisir de lire sa plume 🎨 (on va faire comme si c'était un style, chuuut 😏)

Ma note: 15/20 Une belle découverte avec une histoire toute mignonne et triste 😪

dimanche 27 août 2017

Cinq jours par mois dans la peau d'un garçon ~ Lauren McLaughlin

Résumé:
Pas facile pour la douce et gentille Jill de cohabiter avec un garçon incontrôlable. Sans compter qu'elle ne doit parler à personne d'autre que Jack de son étrange condition. En effet, chaque mois, juste avant ses règles, Jill se transforme en Jack, qui prend alors la relève de sa vie durant cinq jours, 100% mec ! Seuls ses parents sont au courant et multiplient les stratagèmes les plus fous afin de cacher au monde l'existence de Jack. Mais l'adolescent déchaîné a des envies de liberté, et il est bien déterminé à ne rater aucune expérience. Pour Jill, la course contre la montre et les hormones a commencé !

Mon avis:
Ce livre est depuis très très longtemps dans ma PAL et je n'avais jamais envie de le sortir... Il me fallait un livre poche pour partir dans le train (oui je raconte ma vie ahah) et je l'ai enfin sorti de ma PAL, même si le résumé ne me tentait pas plus que cela... En effet, celui-ci nous propose une histoire plutôt "cucul" et vraiment très superficiel. 💋

J'aurai bien aimé dire qu'en fait, non, ce n'est pas vrai mais si, l'histoire est en tout point superficiel. L'auteure aurait pu exploiter ce sujet d'une façon très différente, car il est plutôt original et personnellement, je ne l'ai vu dans aucun autre bouquin mais non, j'ai trouvé le sujet très peu exploité. 😓

De plus, l'histoire se divise par deux narrateurs. D'un coté, Jill (donc quand c'est une fille) et d'un autre coté, Jack (quand c'est... un garçon mais oui, vous suivez aha). Et vraiment, j'ai dé-tes-té les chapitres racontés par Jack. Il ne parle que d'un sujet: le sexe. Et d'une façon tellement cru que ça en est dérangeant. L'auteure fait un peu passer tous les garçons pour des porcs par des phrases du types "Mais oui, je suis un garçon donc je suis OBLIGE de mater toutes les filles dans les magazines pornos"... Honnêtement, j'ai trouvé à certains moments que c'était choquant. 😆

Aussi, j'ai trouvé que le roman faisait particulièrement "vieux"! Je m'explique, j'ai l'impression que l'auteur l'a écrit dans les années 90 par certains points (mentalités...) mais non, il a été écrit seulement en 2009! C'est vraiment dommage. En parlant de l'auteure, je n'ai par contre rien à dire par rapport à sa plume que j'ai trouvé plutôt simple et fluide même si elle s'avère fort répétitive. 😧

Pour continuer, je souhaite aussi dire que les personnages sont vraiment très très stéréotypés, que ce soit Jack (comme je l'ai déjà dit) ou même Jill et sa meilleure amie. Les filles sont très nunuches et c'est décevant. J'ai aussi peu apprécié les parents de Jill... 💔

Par contre, l'histoire est particulièrement original et comme je l'ai déjà dit, je n'ai vu ce sujet et cette idée traités dans aucun autre bouquin. C'est un des seuls points positifs que j'ai trouvé à ce roman... Mais j'ai trouvé que l'histoire n'est pas du tout assez exploité et que beaucoup de passages sur lesquels j'aurais pensé que ça serait important de s'arrêter sont très courts. 😛

Vous aurez compris, ce livre est loin d'être un coup de coeur. Je l'avais pris pour avoir une lecture un peu "détente" mais non, ce n'est même pas une lecture détente... Je n'ai pas spécialement aimé les personnages ni le vocabulaire et le peu de développement de l'histoire mais par contre, un gros point plus pour l'originalité du thème. Peut-être que ce livre conviendrait plus pour les plus jeunes (je n'ai que 17 ans) mais averti, car beaucoup de mots peuvent choqués. J'en ressort malheureusement déçue... 😦


Mon avis: 12/20 Une déception pour ce livre malgré un sujet qui avait l'air pas mal... 😅

dimanche 16 juillet 2017

D'acier ~ Silvia Avallone

Résumé:
Il y a la Méditerranée, la lumière, l’île d’Elbe au loin. Mais ce n’est pas un lieu de vacances. C’est une terre sur laquelle ont poussé brutalement les usines et les barres de béton. Depuis les balcons uniformes, on a vue sur la mer, sur les jeux des enfants qui ont fait de la plage leur cour de récréation. La plage, une scène idéale pour la jeunesse de Piombino. Entre drague et petites combines, les garçons se rêvent en chefs de bandes, les filles en starlettes de la télévision. De quoi oublier les conditions de travail à l’aciérie, les mères accablées, les pères démissionnaires, le délitement environnant… Anna et Francesca, bientôt quatorze ans, sont les souveraines de ce royaume cabossé. Ensemble, elles jouent de leur éclatante beauté, rêvent d’évasion et parient sur une amitié inconditionnelle pour s’emparer de l’avenir.

Mon avis:
Bonjour à tous! Je suis désolée d'avoir été absente aussi longtemps... Maintenant, j'ai un grand nombre de critiques à rattraper! Je vous présente aujourd'hui "D'acier", un roman que j'ai emporté en vacances. 🌴

Par où commencer? "D'acier" est un roman qui nous emmène sous le soleil italien, près d'Elbe. Mais ce n'est pas pour des vacances. Non, on voit plutôt toute la misère de cette vie d'ouvrir, dans les cités... C'est une histoire de vies. Et particulièrement de deux vies: Anna et Francesca. Amies depuis la naissance, elles se connaissent par coeur. Mais elles grandissent trop vite, et à 13 ans, elles se prennent pour les reines de cet univers, un univers sale et triste. J'ai bien aimé ces deux héroïnes car en fait, on comprend qu'elles sont totalement perdues. Elles ont un bon fond même si on peut croire tout au long du roman que non, qu'elles sont irrattrapables... Et aussi, on comprend pourquoi elles sont comme ça, chacune à leur manière : leur vie familiale par exemple... 👪

Ensuite, parlons de la plume de l'auteure. Je l'ai trouvé plutôt pas mal, mais il ne faut pas s'attendre à un livre joyeux. Non, même une scène joyeuse est parfois transformé par la plume de l'auteure et toutes ses descriptions (parfois superflues...) et devient clairement dégueulasse. Par moment, c'est un peu dommage car on a quand même envie d'un moment joyeux, un seul sur plus de 300 pages ahah. 😉

Aussi, j'avais un peu l'impression que par moment, il ne se passait clairement rien. Oui, ce n'est pas un livre d'action, mais si on m'avait demandé de raconter ce qui se passait, même parfois sur 50 pages, j'aurai dit "Bah rien de spécial" car certains moments sont juste des petits morceaux de vie pas super super important pour évoluer dans l'histoire, et on peut voir ça aussi, dans la fin, le livre aurait pu continuer comme ça parce qu'en fait, il n'y a pas vraiment de fin... Même si, clairement, l'évènement de fin m'a bouleversé et choqué... 😢

Je ne sais pas vraiment conclure mon avis, car je ne le sais pas moi-même. Oui, j'ai bien aimé, mais après? J'ai quand même trouvé beaucoup de points négatifs, beaucoup de longueurs mais par contre, de très jolis moments et de belles histoires (d'amour par exemple ahaha).. Je pense m'être attendue à mieux et donc être un peu déçue, mais je vous conseille quand même de le lire pour vous faire votre propre avis, car je l'ai quand même trouvé pas trop mal. Il y a aussi un film que j'aimerai découvrir pour voir comment ce livre a été retranscrit. "D'acier" n'est pas ma meilleure lecture de vacances, mais un livre qui change clairement de ce que j'ai l'habitude de lire avec une plume atypique. 💢

Ma note: 14/20 Malgré beaucoup de points négatifs, "D'acier" est un livre dont je me souviendrai  💭

dimanche 28 mai 2017

Un appartement à Paris ~ Guillaume Musso

Résumé :
Paris, un atelier d'artiste caché au fond d'une allée verdoyante.
Madeline l'a loué pour s'y reposer et s'isoler.
À la suite d'une méprise, cette jeune flic londonienne y voit débarquer Gaspard, un écrivain misanthrope venu des États-Unis pour écrire dans la solitude. Ces deux écorchés vifs sont contraints de cohabiter quelques jours.

L'atelier a appartenu au célèbre peintre Sean Lorenz et respire encore sa passion des couleurs et de la lumière. Terrassé par l'assassinat de son petit garçon, Lorenz est mort un an auparavant, laissant derrière lui trois tableaux, aujourd'hui disparus. Fascinés par son génie, intrigués par son destin funeste, Madeline et Gaspard décident d'unir leurs forces afin de retrouver ces toiles réputées extraordinaires.

Mais, pour percer le véritable secret de Sean Lorenz, ils vont devoir affronter leurs propres démons dans une enquête tragique qui les changera à jamais.


Mon avis:
Je pense que quiconque ayant lu plus de trois articles sur mon blog sait que j'adore Guillaume Musso. Presque chacun de ses livres sont des coups de coeur. Alors, quand j'ai vu ce nouveau Musso en librairie, je me suis jetée dessus! Et le résumé était en plus plus qu'attrayant.

Ce roman se présente un peu comme un roman à deux voix. On suit les deux personnages principaux: Madeline et Gaspard. Ils sont tous les deux très différents mais j'ai exactement le même avis sur les deux: parfois je les ai adoré et parfois ils m'ont pris la tête (oui, carrément pour des personnages de roman aha).

L'histoire est ici très original et très différente des autres Musso: on suit les deux protagonistes dans une enquête à propos d'un enfant. Gaspard est persuadé qu'il est vivant, contre l'avis de tous. J'ai juste adoré ce sujet et la manière dont il était abordé. Ici, c'est clairement un très bon thriller. De plus, on enquête avec les personnages, on a peur pour eux, on est content pour eux et on a toujours le petit doute même si ce n'est pas rationnel: pourrait-il être vivant?

Ce roman est une petite brique, près de 500 pages mais je l'ai dévoré en très peu de jours! J'avais toujours envie de le lire et découvrir la suite, un peu grâce à la merveilleuse plume de Musso qui me plait tant à chacun de ses livres.

La fin est des plus surprenante et je n'ai vraiment pas pu lacher le roman pour les 100 dernières pages. On se demande à chaque moment où l'auteur va nous emmener, c'est très inattendu!

C'est un roman qui vous restera dans l'esprit. Même après près d'un mois, j'y pense encore et je me dis de plus en plus que c'est un énorme coup de coeur. Pour moi, c'est le meilleur des Musso que j'ai lu jusqu'à présent, on retrouve tous les éléments pour un très bon roman à mon gout: un bon thriller, des personnages attachants, une enquête très spéciale et une jolie plume. Plus que recommandé, à lire!

Mon avis est assez court et je m'en excuse, mais je ne veux pas risquer de spoiler, je ne peux que vous recommander de lire ce magnifique roman et j'attends le prochain Musso avec impatience! ♥

Ma note : 18/20 : Un énorme coup de coeur, mon Musso préféré ♥

dimanche 7 mai 2017

An abundance of Katherines (V.O.) ~ John Green

LIVRE LU EN ANGLAIS (V.O.)
Résumé (en français):
Pour Colin, jeune homme surdoué, la femme idéale s'appelle Katherine. Il est sorti avec 19 Katherine… et s'est fait larguer chaque fois.
Lorsque sa 19ème Katherine le quitte, il part noyer son chagrin dans un voyage avec son ami Hassan. Alors qu’il élabore une formule mathématique pour prédire la date de rupture avec sa prochaine Katherine, une rencontre va remettre en cause son idéologie de l’amour. Et si l’amour ne respectait pas le théorème des Katherine ?


Mon avis:
J'ai du lire ce livre également pour une lecture scolaire mais ici, pour le cours d'anglais (oui, vous vous en doutez un peu aha). J'ai déjà lu deux livres de John Green: "Nos étoiles contraires" et sa partie dans "Flocons d'amour" et c'est un auteur que j'aime beaucoup. J'avais donc très envie de lire ce livre, même si c'est ma première "vraie" lecture en ANGLAIS donc j'avais un peu peur.😞

Mon avis va donc porter sur la lecture anglaise, car je pense qu'il y a quelques petites différences (j'ai vu sur certaines critiques qu'il y avait des fautes dans la version française, etc), je vous rassure je vais écrire cette critique en français aha.😀

Commencons par les personnages. J'ai vraiment beaucoup aimé Colin et Hassan, en quelques sortes les personnages principaux. J'ai trouvé que Colin était, malgré son intelligence de génie (aha) très "humble" et aussi très drôle. J'ai aussi beaucoup aimé Hassan, qui, comme Lindsey, m'ont fait beaucoup rire! 😂

J'ai trouvé aussi un très bon point positif dans la "mise en forme" du roman.  Il y a 19 chapitres, comme les 19 Katherine (coincidence? Je ne crois pas ahaha) et j'ai beaucoup aimé le fait qu'il raconte les histoires des Katherine à la fin de chaque chapitre. 😍

Par contre, je suis d'accord, l'histoire est un peu tirée par les cheveux (19 Katherine...) mais justement, j'ai trouvé que c'était vraiment le charme de l'histoire. Pourquoi toujours vouloir que ça soit plausible? Si on passe un bon moment, est ce que ça n'est pas plutot ça qui compte? 😌

Et puis, l'histoire est vraiment très très originale. Un surdoué fan de mathématique, 19 Katherine, un road-trip avec son meilleur ami, une femme qui vous engage et vous autorise à dormir chez elle juste parce qu'elle vous a vu à la Tv... C'est vraiment quelque chose qu'on ne voit pas dans tous les livres et ça m'a vraiment vraiment plu. 😍

L'écriture de John Green est, comme dans tous ces romans, juste topissime. J'ai vraiment adoré tout l'humour qu'il a mis dans ce roman et juste l'idée de base en fait. Pourtant, je ne suis pas vraiment une grande fan de cet auteur, mais pour moi, ce livre vaut la peine d'être lu. 💓

Aussi, je rajoute une petite note sur la difficulté de cette lecture. Si comme moi vous avez un peu peur de vous lancer par peur que ça soit trop compliqué (et de ne rien comprendre), je vous conseille cette lecture si comme moi vous êtes d'un nouveau environ B1-B2. Je trouve vraiment que ce livre est très adapté pour ces niveaux, le style de langue n'est pas vraiment trop compliqué à comprendre, même si certaines expressions sont vraiment américaines et, au début, cela m'a un peu dérouté (j'ai pris du tout pour comprendre ce que y'all voulait dire aha 😂)

C'est la première fois que je lisais un livre en anglais, mais ce n'est pas du tout la dernière. Je trouve que c'est vraiment un très bon moyen d'améliorer la langue anglaise, et un moyen plutôt pas mal quand on adore lire! La preuve que vous allez encore voir bientôt des critiques de romans anglais sur le blog? Il y en a déjà 3 dans ma PAL (Oups...😋), que j'ai acheté en Angleterre 😂

Pour conclure, contrairement à un grand nombre de critiques que j'ai vu sur ce livre, j'ai juste adoré ce roman et surtout vu que je l'ai lu en VO. Je trouve cette lecture vraiment très "fraiche" pour l'été par exemple, ou bien sur la plage... C'est un roman pour rigoler mais avec quand même une jolie morale derrière. A lire! 💗


Ma note: 17.5/20 Une très bonne lecture, jolie histoire, à lire! 💟

dimanche 30 avril 2017

La porte des enfers ~ Laurent Gaudé

Résumé:
 2002, dans un restaurant de Naples, Filippo Scalfaro accomplit sa vengeance : il poignarde au ventre un client puis, le couteau sur la gorge, il le force à l’accompagner dehors, le fait monter dans une voiture, prend la direction du cimetière. Parvenu là, il le traîne jusqu’à une tombe et lui en fait déchiffrer l’inscription. Puis il lui tranche les doigts des mains et le laisse là, saignant et gémissant.
1980, dans les rues encombrées de Naples, Matteo tire par la main son fils et se hâte vers l’école. A un carrefour, soudain éclate une fusillade. Matteo s’est jeté à terre, couchant contre lui son petit garçon. Quand il se relève, il est baigné du sang de l’enfant, atteint par une balle perdue. 2002, après un dernière visite à “tante Grace”, prostituée et travesti qui l’a vu grandir, celui qui a accompli sa vengeance peut enfin quitter Naples et, roulant vers le Sud, partir à la recherche des siens, disparus depuis l’époque du grand tremblement de terre.
1980 : le deuil a édifié peu à peu un mur de silence entre Matteo et sa femme Giuliana. Matteo ne travaille plus. Toutes les nuits, il roule dans son taxi à travers les rues de Naples, sans presque jamais prendre de client. Il sait bien ce que Giuliana attend de lui : qu’il retrouve et punisse le responsable. Mais il en est incapable. Un soir, les circonstances le conduisent dans un minuscule café-bar, où il fait notamment la connaissance d’un Professeur qui tient d’étranges discours sur la réalité des Enfers et la possibilité d’y descendre…

Mon avis:
J'ai dû lire ce livre pour le cours de français, c'était donc une lecture scolaire. J'avais déjà lu un autre Laurent Gaudé, "Eldorado", lui aussi pour l'école. J'avais beaucoup aimé Eldorado, c'est pourquoi cette lecture me tentait beaucoup, même si le résumé annonçait une histoire particulièrement triste. 😢

Et... Je suis un peu déçue. 😅 Je m'explique: commençons par les personnages. On a Matteo, le père de Pippo, le petit garçon tué, je l'ai bien aimé et j'ai trouvé sa réaction par rapport à la mort de son fils très touchante, pour Giuliana, la maman, aussi. Par contre, j'ai trouvé que les personnages n'étaient malheureusement pas assez "creusés", j'aurai aimé un petit peu plus de détail pour mieux pouvoir les imaginer. Pour faire un autre reproche, je suis un peu déçue de ne pas avoir eu plus le point de vue de Giuliana, je trouve que ça a un peu manqué et que ça n'aurait pas du tout été de trop, surtout que ce roman n'est pas particulièrement long! 😑

En ce qui concerne les autres personnages, les amis de Grace, ils sont tous vraiment différents et ça apporte une certaine richesse au roman! 😉

L'histoire est très particulière et originale, c'est une des premières fois que je lis un livre sur ce thème. Par contre, même si ça se passe en Italie, je n'ai vu que d'Italie les noms de rues, les noms des personnages... J'aurai bien aimé avoir eu un peu plus de senteurs d'Italie, après ça ne reste que mon point de vue. 😙

Par contre, j'ai trouvé l'histoire particulièrement bien construite et c'est le plus gros point positif de l'histoire. On alterne entre des chapitres de 1980 et des chapitres de 2002 (si ma mémoire est bonne) et les narrateurs sont différents (enfin, je vous laisse la surprise...) et on mets beaucoup de temps à comprendre qui narre cette partie, ce qui laisse un peu de suspense. J'ai trouvé également que l'histoire était très bien découpé, points de vues différents s'alternaient à la perfection et nous laissait même un peu sur notre faim. J'ai vraiment beaucoup aimé la structure et la forme de cette histoire! 😍

Par contre, en ce qui concerne "l'écriture" de l'auteur, je l'ai trouvé un peu trop "crue", surtout l'épisode des doigts qui m'a vraiment dégoutée (pour vous dire, j'ai même passé ce passage, ce qui n'arrive presque jamais)! Je n'avais pas eu du tout ce sentiment pour "Eldorado", et ça m'a parfois un peu caché le plaisir. 😠

En conclusion, j'ai bien aimé ce roman mais ce n'est pas du tout un coup de coeur. J'ai surtout aimé la forme du roman, mais malheureusement pas autant le fond! Je vous recommande plutot le roman "Eldorado" du même auteur qui m'a beaucoup plus plû, et plus touché. Je ne regrette pas ma lecture mais quelques détails m'ont déçus. 😒

Ma note: 14/20 Un roman très intéressant sur la forme mais l'histoire ne m'a pas plu tant que ça 😑